vendredi 8 octobre 2010

Togo -La filière cacao toujours sous la menace du swollen shoot

(Ouestaf 08/10/2010)
Ouestafnews – « L’essor de la filière togolaise du cacao reste menacé par la maladie virale des cacaoyers dénommée swollen shoot », a affirmé un expert dans un entretien exclusif à Ouestafnews.
« Actuellement, plus de 40% des plantations de cacao de ce pays d’Afrique de l’ouest sont attaquées par le swollen shoot », a affirmé le Dr Pascal Wégbé, directeur du Centre de recherche de la zone Forêt basé à kpalimé, 120 km au nord-ouest de la capitale togolaise.
La première conséquence de cette menace est la baisse de la production, selon l’expert.
« Le Togo perd annuellement environ 20% de sa production du fait de cette maladie », selon le directeur du Centre qui rappelle que, déjà, « 1963 et 1971, cette maladie avait provoqué l’arrachage de plus de trois cent mille plants de cacao ».
Selon Pascal Wegbé, « Le swollen shoot du cacao est le plus redoutable des pathogènes viraux du cacaoyer en Afrique de l’Ouest ».
Une fois introduit dans le cacaoyer, il provoque différentes perturbations qui entrainent son mauvais rendement et sa mort.
Le swollen shoot a été signalé pour la première fois dans la sous-région au Ghana en 1922 puis au Nigéria à proximité d’Ibadan. Sa forme la plus typique se manifeste par des mosaïques, le rougissement des nervures sur feuilles et des gonflements des tiges et rameaux, selon des documents obtenus par Ouestafnews.
Pour inverser la tendance, le Centre a mis au point de nouvelles variétés hybrides qui luttent efficacement contre le swollen shoot. Résistantes au virus, ces nouveaux hybrides ont aussi l’avantage d’être précoces car leur production se fait en 18 mois, selon le Dr Wegbé.
Un programme de gestion intégré des plantations de cacao actuellement en cours dans le pays prévoit le renouvellement progressif des plantations attaquées par la maladie.
Dans les dix années à venir, le Togo prévoit de replanter chaque année plus de 5000 ha de nouveaux cacaoyers en vue de booster le rendement de sa production cacaoyère. Cette production après avoir atteint 20.000 tonnes dans le passé est aujourd’hui retombé à 8000 selon des informations rassemblées par Ouestafnews.
La Côte d’ivoire qui subit elle aussi la menace du « swollen shoot » reste le leader ouest africain et mondial du cacao avec 40% de la production (en moyenne près de 1,3 millions de tonnes par an ces dernières années), suivi de près par un autre pays d’Afrique de l’ouest, le Ghana avec 700.000 tonnes par an.
Ouestaf News
6 Octobre 2010

© Copyright Ouestaf

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recent Posts

Une erreur est survenue dans ce gadget