mardi 16 juin 2015

Le Gabon pourrait acquérir un avion français Rafale

France-Salon du Bourget-Economie-Diplomatie-Avion  Rafale


LIBREVILE, 15  juin  (Infosplusgabon) -  Mêlant  diplomatie  et commerce lors du  Salon du Bourget,  le  président François  Hollande  ne  serait pas opposé que la  France   vendre  à Ali  Bongo Ondimba du Gabon  un avion Rafale de Dassault Aviation.
«Ils vont te faire un prix», a assuré le président français à son homologue gabonais...
Selon  20Minutes.fr,   François Hollande aime les entreprises. Il se transforme d'ailleurs parfois en super chef d'entreprise, surtout lorsqu'il cherche à vendre des Rafales, comme cela a été le cas ce lundi matin au salon du Bourget.
 Alors que le groupe Dassault est en train de présenter son avion, qui nécessite « seulement 400 mètres pour décoller », François Hollande se rapproche d'Ali Bongo, président du Gabon, et lui lance, tout sourire : « Comme prévu, ils vont te faire un prix ! », comme le montrent des images captées par BFMTV. Bongo sourit également.
 « Un coup d'État électoral »
 Fils de l'ancien président Omar Bongo Ondimba, Ali Bongo Ondimba  dirige le pays depuis 2009. Son élection, en un tour, a été contestée par les opposants, qui ont évoqué « un coup d'État électoral ». Très proche de la France, Ali Bongo Ondimba posséderait un appartement avenue Foch à Paris et deux Ferrari, comme l'a révélé une enquête menée par la justice française sur les « biens mal acquis ».
 En 2010, Ali Bongo Ondimba a également acquis l'Hôtel de Soyecourt pour 100 millions d'euros. Reçu par le président François Hollande le 5 juillet 2012,  Ali Bongo Ondimba avait participé à la marche républicaine du 11 janvier à Paris,  rappelle-t-on.
Un avion de  combat qui  coûte  cher
Le Rafale de Dassault Aviation est un avion de combat multirôle développé pour la Marine et l'armée de l'air françaises, mis en service le 18 mai 2001 et également commandé par l'Égypte, l'Inde et le Qatar.
À la fin des années 1970, les forces armées françaises expriment un besoin d'un nouvel avion de combat polyvalent qu'il est envisagé de développer avec l'Allemagne de l'Ouest, le Royaume-Uni, l'Espagne et l'Italie, mais les divergences de besoin, notamment la capacité d'opérer depuis un porte-avions, amènent la France à s'en désolidariser en 1985.
 Le démonstrateur Rafale A vole le 4 juillet 1986 et le programme est lancé le 26 janvier 1988 : le monoplace Rafale C vole le 19 mai 1991, la version marine M le 12 décembre et le biplace B le 30 avril 1993 ; le coût total du programme est de 46.4 Md€.

FIN/INFOSPLUSGABON/BIP/GABON 2015

© Copyright Infosplusgabon

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recent Posts

Une erreur est survenue dans ce gadget