dimanche 7 juin 2015

GRIPPE AVIAIRE EN CÔTE D’IVOIRE : BOUAKÉ DÉCLARÉE ZONE DE « SURVEILLANCE ACCRUE »

La ville de Bouaké a été placée sous ‘’surveillance accrue’’, en attendant le résultat des prélèvements sur les soupçons d’existence de foyers de grippe aviaire qui pèsent sur cette ville.
 » Le 1er avril 2015, nous avons été alertés par la Direction des services vétérinaires (DSV) d’Abidjan pour un cas de forte mortalité de volailles dans une basse-cour au quartier Koko, ici même à Bouaké  » a affirmé Dr N’Dri Yao, le Directeur régional des ressources animales et halieutiques du Centre-Nord ivoirien avant de faire remarquer que ‘’sur 86 canards dans cette basse-cour, 84 sont tombés malades et 81 sont morts de cette maladie’’.
Par voie de conséquence, Dr N’Dri Yao a déclaré, le jeudi 04 juin dernier, que Bouaké a été placée dès lors sous ‘’surveillance accrue’’, en attendant le résultat des prélèvements sur les soupçons d’existence de foyers de grippe aviaire qui pèsent sur cette ville.
‘’Malheureusement pour nous, il ya eu quelques cas de positivité selon les analyses faites à Bingerville, dans le district d’Abidjan. Toutefois, le laboratoire de Bingerville étant un laboratoire secondaire, nous gardons des réserves’’,  a révélé le Directeur régional, précisant qu’ « il faut attendre les résultats de Padoue en Italie où les prélèvements ont été envoyés pour être situé. Selon lui, il faut mettre en place des mesures de prévention.
‘’Nous sommes entrain d’identifier les élevages à risque et procéder à une inspection clinique dans les élevages et les villages’’ a pour sa part dévoilé Dr Augustin Ouattara, le chef de service vétérinaire à la Direction régionale des ressources animales et halieutiques de Bouaké.
Il a d’ailleurs énuméré d’autres mesures de prévention, notamment le renforcement des mesures de biosécurité dans les élevages à travers la sensibilisation et l’information, la limitation des mouvements des volailles, le renforcement de la surveillance dans les marchés de volailles de la ville, etc.
Selon le comité départemental de lutte contre les épidémies, une structure de veille est mise en place par le préfet de la région de Gbêkê et pilotée par la Direction régionale de la santé de Bouaké et aucun cas de grippe aviaire humain n’a été diagnostiqué à ce jour dans le département.
Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recent Posts

Une erreur est survenue dans ce gadget