mardi 16 juin 2015

Côte d’Ivoire – Le parti de Ouattara accuse l’opposition de préparer une insurrection

Projets d’insurrection de l’opposition
«Les ivoiriens ne sont plus prêts à accepter que la paix sociale soit troublée»
Le Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) a lancé une vaste campagne d’installation des coordinations RHDP sur l’ensemble du territoire national ivoirien et à l’étranger. Il s’agit pour notre groupement politique de mettre en place un dispositif commun en vue de la victoire du Président Alassane Ouattara, candidat investi du RHDP, à l’élection présidentielle d’octobre prochain. Le message donné par les chefs de délégation à l’occasion de l’installation de ces coordinations RHDP tourne essentiellement autour des points suivants:
1. Présenter le bilan et les acquis du premier mandat du Président Alassane Ouattara et expliquer la nécessité de lui accorder un second mandat pour parachever l’excellent travail qu’il réalise depuis qu’il préside aux destinées de la Côte d’Ivoire.
2. Demander aux ivoiriens de s’inscrire sur les listes électorales en vue de prendre part aux prochaines joutes électorales.
3. Créer la cohésion interne au RHDP et mobiliser les militants pour une forte participation à l’élection présidentielle d’octobre 2015.
4. Être à l’écoute de la base du RHDP, prendre en compte leurs attentes et doléances.

Pendant que les militants du RHDP se mettent dans une dynamique et une posture positive pour aborder l’élection présidentielle prochaine, une partie de l’opposition ivoirienne a fait l’option d’organiser des meetings et des marches. Après leur dernier cuisant échec, ils ont programmé à nouveau des marches et des sittings. Leur objectif clairement affiché, c’est de troubler la sérénité des ivoiriens et créer un climat insurrectionnel.
Plus étonnant encore, c’est qu’ils appellent les ivoiriens à boycotter le processus électoral sous le prétexte que la Commission Électorale Indépendante (CEI) n’est pas consensuelle. Eux les chantres de la « démocratie » et de la « liberté » demandent que les ivoiriens se privent de leurs droits de vote en n’allant pas s’inscrire sur les listes électorales. Un droit de vote intimement lié au concept de démocratie qu’ils prétendent défendre. Eux les supposés défenseurs de la « démocratie » s’opposent à ce que la loi sur la CEI votée par les députés, représentants élus du peuple, ne soit pas appliquée. Drôles de démocrates!
Leur dernière trouvaille (qui ressemble à du réchauffé et du déjà entendu), c’est que l’actuel Président ivoirien, que la Constitution ivoirienne autorise à se présenter à deux mandats, n’est pas éligible. Le disant, ils veulent réveiller les vieux et surannés débats qui ont accentués la fracture sociale en Côte d’Ivoire.
Ces drôles d’opposants qui ne prospèrent que dans le désordre et dans les situations de chienlit gagneraient à changer de méthodes. Les ivoiriens les attendent sur le terrain des idées et des propositions. Les ivoiriens, dans leur grande majorité, ne sont plus prêts à accepter que la paix sociale soit troublée. Notre pays est sur une bonne lancée. Il n’est pas bon et il sera difficilement acceptable que des individus, sans projet réel ni programme, viennent perturber inutilement notre quiétude et notre marche vers l’émergence.
Le Ministre Joël N’GUESSAN
Secrétaire Général Adjoint, chargé de la Communication, Porte-parole du RDR.

connectionivoirienne.net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recent Posts

Une erreur est survenue dans ce gadget