mercredi 17 juin 2015

Cameroun : tentative d'enlèvement

Le Capitaine Bouba Simala, garde du corps du président de l'Assemblée nationale du Cameroun, est recherché depuis lundi.
Il est accusé d'avoir orchestré une tentative d'enlèvement de son patron, Cavayé Yéguié Djibril.
Dans un arrêté daté du 16 juin, le président de la Chambre basse du parlement l'accuse "d'actes de terrorisme, d'incitation au braquage et à l'enlèvement".
Dans le document, Cavayé Yéguié Djibril ne donne pas plus de détails sur les actes dont il a été la cible.
Outre sa décision de remettre le capitaine Bouba Simala à son administration d'origine, qui est le ministère de la Défense, le président de l'Assemblée nationale demande audit ministère de prendre conformément à la loi en vigueur, toutes les dispositions pour que son ancien agent réponde de ses actes.
S'il est reconnu coupable, le concerné encourt la peine capitale comme le stipule la nouvelle loi anti-terroriste adoptée en décembre 2014 au Cameroun.
Avant d'être promu au grade de capitaine et garde du corps de Cavayé Yéguié Djibril, celui qui était encore le lieutenant Bouba Simala avait été nommé chargé d'études dans le cabinet du Président de l'Assemblée nationale en avril 2009.
Au-delà du cadre professionnel, il existe un lien de parenté entre Bouba Simala et Cavayé Yéguié Djibril. Le premier qui est présenté comme le neveu du second, assistait son oncle dans le cadre professionnel depuis deux décennies.
Selon certaines sources, il aurait commandité l'enlèvement lors de la séance de sport par des individus qui devaient se faire passer pour des agents de la Direction de surveillance du territoire (DST).
Mais la conversation a été interceptée et enregistrée par les services de renseignement, qui l'ont ensuite transmise au Président de l'Assemblée nationale.

bbc.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recent Posts

Une erreur est survenue dans ce gadget