jeudi 23 juillet 2015

Côte d’Ivoire – Ouattara crée la polémique «internautes passés de 200.000 en 2011 à plus de 7 millions » en 2015

Le nombre d’ »utilisateurs réguliers de l’internet » en Côte d’Ivoire « est passé d’environ 200.000 en 2011 à plus de 7 millions à ce jour grâce en particulier à l’Internet mobile et à la 3G, que nous avons lancé en 2012″, a indiqué mardi le président ivoirien Alassane Ouattara, dans un discours au Forum économique Forbes à Brazzaville (Congo).
Le gouvernement ivoirien entend faire de « l’accès aux TIC (Technologies de l’information et de la communication) l’un des moteurs de l’émergence de notre pays », a ajouté M. Ouattara dans son allocution.
Les abonnés à la téléphonie mobile en Côte d’Ivoire, estimés à 16 millions en 2010, sont passés à « 22 millions aujourd’hui, sur une population d’environ de 24 millions d’habitants, soit un taux de pénétration de près de 92% », a-t-il poursuivi.
Des experts contestent la véracité des chiffres avancés par M. Ouattara et évoquent un pur discours de propagande politique. 
« Comment arrive-t-il à 22 millions ? En cumulant le nombre d’abonnés de tous les opérateurs ou en se basant sur les bases de données des identifications individuelles par puce rendues obligatoires depuis son arrivée aux affaires ? Dans ce pays une même personne peut utiliser 3 puces d’opérateurs différents. La 3G ? N’en parlons même pas de la qualité et de sa couverture. Sortez quelques kilomètres d’Abidjan ou des quelques grands centres et vous verrai » répond un cadre de Orange interrogé par le site Connecitioniovirienne.net. Avant de conclure «Que M. Ouattara rende les études indépendantes sur lesquelles il se base publiques. La Côte-d’Ivoire regorge sûrement de millions d’abonnées au mobile et à l’internet, mais pas les chiffres donnés par le président»
Les transactions financières (paiements mobiles, transfert d’argent) exécutées dans le pays à travers les réseaux de téléphonie mobile sont estimées aujourd’hui « plus de 8 milliards de Fcfa par jour », selon le ministère de la Poste et des TIC.
Pour accroître l’utilisation des TIC, les autorités ivoiriennes ont initié un vaste programme de vulgarisation du numérique grâce à un cadre législatif et réglementaire et lancé la construction d’un réseau national en fibre optique de 7.000 Km, qui connectera à terme, l’ensemble du territoire.
Le gouvernement a par ailleurs adopté un texte portant « exonération totale de TVA et la réduction à 6,5% des droits de douanes » sur le matériel informatique (ordinateurs, téléphones portables) afin de faciliter l’accès des populations à l’équipement terminal.
Le secteur des TIC en Côte d’Ivoire, qui représente 7 à 8% du Produit intérieur brut (PIB), « emploie à ce jour environ 150.000 personnes, avec un potentiel estimé à 300.000″.
SK
Avec Alerte info
Par Patrice Allégbé
connectionivoirienne.net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recent Posts

Une erreur est survenue dans ce gadget