mardi 21 juillet 2015

Somalie: offensive anti-shebab avant la venue d'Obama dans la région

Depuis vendredi 17 juillet, l'Amisom, la Mission des Nations unies en Somalie, a lancé une offensive contre les bastions des miliciens shebabs dans les régions de Gedo et Bay, à proximité des frontières kényane et éthiopienne. Cette offensive survient au moment où Barack Obama, le président américain, s'apprête à visiter le Kenya et l'Ethiopie, les deux pays en pointe au sein de l'Amisom.
Baptisée « Jubba Corridor », l'opération lancée en fin de semaine dernière dans les régions de Bay et Gedo a pour objectif de chasser les miliciens shebabs de leurs places fortes dans le sud-ouest somalien.
L'opération comporte deux phases : une première offensive, lancée par le contingent kenyan de l'Amisom, vise la localité de Bardera ; la deuxième, menée conjointement par l'armée somalienne et le contingent éthiopien, a pour objectif la ville de Dinsor.
Ces villes sont deux des plus importantes places fortes des miliciens shebabs. Selon certaines sources, l'armée éthiopienne aurait reçu le renfort de six hélicoptères de combat, alors que l'armée kényane a dépêché à sa frontière une flottille d'hélicoptères officiellement pour l'évacuation de blessés.
Démonstration de force de l'Amisom
Cette offensive survient à quelques jours de la visite de Barack Obama au Kenya et en Ethiopie. Il s'agit sans doute de prévenir de nouvelles attaques shebabs contre le Kenya, au moment où le chef du groupe radical a menacé d'intensifier ses actions à l'extérieur de la Somalie.
Il s'agit aussi sans doute pour les Kenyans et les Ethiopiens de démontrer leur efficacité dans la lutte contre les Shebabs. Le président américain est l'un des soutiens les plus fermes de ces deux pays, engagés au sein de l'Amisom.

rfi.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recent Posts

Une erreur est survenue dans ce gadget