lundi 27 juillet 2015

Le Burkina Faso commémore l'anniversaire de l'écrasement du vol d'Air Algérie

OUAGADOUGOU, Burkina Faso ? Des proches se sont rassemblés au Burkina Faso, vendredi, pour rendre hommage aux personnes tuées il y a un an dans l'écrasement du vol d'Air Algérie, qui a fait 116 morts, dont 11 Canadiens.
À Ouagadougou, des proches ont tenu une vigile et ont prié ensemble près d'un endroit où sera construit un monument qui affichera le nom des victimes.
Le 24 juillet 2014, un avion affrété par Air Algérie est disparu des radars moins d'une heure après son décollage de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, à destination d'Alger. Les restes de l'avion ont finalement été retrouvés à environ 50 kilomètres de la frontière du Burkina Faso, près du village de Boulikessi au Mali.
Onze Canadiens — cinq citoyens et six résidents permanents — figurent parmi les victimes de l'écrasement du vol AH 5017. Tous habitaient au Québec ou s'apprêtaient à s'y installer. La catastrophe a notamment décimé une famille de Longueuil. Winmalo Somda, sa femme Angélique Kpoda et leurs deux enfants, Arielle et Nathanael, sont morts dans l'écrasement. Ils étaient tous citoyens canadiens.
Sandrine Tricot, une Française qui a perdu son mari dans la tragédie, a déclaré vendredi que les proches n'avaient toujours pas pu récupérer les restes non identifiés des victimes pour les enterrer au monument commémoratif. Elle a indiqué que les restes étaient enterrés à Bamako, au Mali.
L'écrasement a touché des familles de partout dans le monde. Les victimes étaient originaires de plusieurs pays, principalement de la France, du Burkina Faso, du Liban, de l'Algérie et du Canada.

985fm.ca

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recent Posts

Une erreur est survenue dans ce gadget