lundi 11 mai 2015

Suspension de l’aide des Pays-Bas : Boni Yayi était bel et bien informé

(Lire ci-dessous la correspondance de l'Ambassade au gouvernement) Les Pays-Bas ont suspendu leur coopération avec le Bénin pour cause de détournement de 2, 6 milliards de Fcfa. C’est l’un des deux gros dossiers ayant fait le buzz dans la presse béninoise la semaine dernière. Rappel et nouveaux éléments.
Dans un premier temps, l’information a été divulguée par la presse française le mercredi 06 mai. Elle a ensuite été reprise par la presse béninoise.  Dans un communiqué de presse posté sur sa page Facebook officiel ce même 06 mai, l’Ambassade des Pays-Bas au Bénin donne plus de détails sur le programme concerné par ce détournement et les faits reprochés à la partie béninoise. Il s’agit, en effet, de la deuxième phase du Programme Pluriannuel d’appui au secteur de l’Eau et de l’Assainissement (PPEA-II), d’un montant de 40,524 milliards de FCFA pour la période 2013-2015.
Selon l’accord qui lie les deux Etats, «il est réalisé chaque année, un audit de performance technique et financière. Les conclusions définitives de l’audit de la gestion 2014 ont révélé des irrégularités et malversations dans la gestion du programme au Ministère en charge de l’Eau », a indiqué le communiqué. Qui nous apprend qu’en conséquence, le gouvernement hollandais a décidé d’anticiper l’arrêt du programme, de suspendre la prochaine phase de sa préparation ainsi que «tous les autres programmes financés par les Pays-Bas au Bénin et directement exécutés par le gouvernement béninois ». Les autorités béninoises ont réagi le lendemain, jeudi 07 mai, par la voix du ministre de l’Economie et des Finances.
«La coopération n’est pas encore suspendue», avait déclaré le ministre Komi Koutché. Il a ajouté que les faits incriminés par les Pays-Bas n’avaient pas encore été portés à la connaissance de la «partie béninoise». «Tous les rapports provisoires de cet audit sont connus depuis le 9 avril dernier par toutes les structures du gouvernement qui ont été auditées, y compris le ministère des Finances et celui du Développement », a rétorqué l’Ambassade des Pays-Bas dans un second communiqué publié le vendredi 09 mai. Mieux, selon l’Ambassadeur des Pays-Bas au Bénin à qui La Nouvelle Tribune a pu arracher quelques mots sur la question,  le président Boni Yayi a été mis au courant au même moment que le Parlement néerlandais.

Yayi, Koutché et plusieurs ministres informés

Par l’entremise d’autres sources d’information, nous avons pu avoir copie de la correspondance de l’Ambassadeur Jos Van Aggelen au président Boni Yayi. En date du 06 mai, elle a pour objet «notification d’arrêt des activités du PPEA-II/ 2013-2015 et de suspension des autres programmes avec le Gouvernement ». Plusieurs ministres et présidents d’institutions en ont
lanouvelletribune.info

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recent Posts

Une erreur est survenue dans ce gadget