mercredi 20 mai 2015

Le roi du Maroc entame mercredi au Sénégal une nouvelle tournée africaine

Mohammed VI se rend ce mercredi au Sénégal. Son périple l'emmènera ensuite en Côte d'Ivoire, au Gabon et en Guinée-Bissau. Il s'agit de la troisième tournée africaine du roi du Maroc en trois ans.
Ce mercredi 20 mai, Dakar fera office de première étape dans la tournée africaine de Mohammed VI. Ces visites sont placées sous le signe de "l'amitié" mais aussi du "travail". Selon la Maghreb arab presse (MAP), l'agence officielle marocaine, "Mohammed VI présidera les cérémonies de signature d'accords bilatéraux et le lancement de projets de coopération portant sur le développement humain, l'échange d'expériences et le renforcement du partenariat économique avec ces pays". 
Coopération économique et... 
Depuis 2001, date de la première visite de Mohammed VI au Sénégal, les accords entre le royaume chérifien et Dakar se sont succédés : banque, assurance, transport aérien, ou encore bâtiment. Cette année, un partenariat a été signé entre le Crédit agricole du Maroc et la Caisse nationale de crédit agricole du Sénégal (CNCA). L'objectif est de favoriser le partage d’expérience et d’expertise entre les collaborateurs. 
Du 21 au 23 mai se déroulera l’Eductour, un voyage qui vise à promouvoir l'attractivité économique de Casablanca auprès d'agences sénégalaises. Organisé par Royal air Maroc, entièrement consacré cette année au marché sénégalais. Interviewé par le journal Aujourd’hui le Maroc, Karim Benchekroun, directeur des ventes de la Royal air Maroc a expliqué la démarche : "L’opération s’inscrit plus globalement dans une action de grande envergure, qui est de bâtir une offre touristique commune avec des partenaires institutionnels et privés locaux".
Sur le plan de l'énergie, un partenariat avait été conclu en 2006 entre l'Office national de l'énergie (ONE) du Maroc et l'Agence sénégalaise d’électrification rurale (ASER), qui consistait à assurer la distribution de l'électricité dans la ville sénégalaise de Saint-Louis.  
... culturelle
Sur le plan culturel, aussi, le Maroc s’investit. Il réserve notamment aux étudiants sénégalais un quota de 558 places pédagogiques, dont tous perçoivent une bourse d’études. De son côté, Dakar accueille chaque année une centaine d’étudiants marocains, venus principalement étudier à l’université de médecine Cheikh Anta Diop de Dakar, rapporte l’agence de presse sénégalaise.
Le religieux n'est pas en reste
La coopération entre les deux pays concerne également le domaine religieux, à travers la formation d’imams. Symbole de cette coopération, la Mosquée Hassan II de Dakar avait été construite en 1964 puis restaurée en 2002. Plusieurs imams sénégalais sont formés à Rabat au Centre Mohammed VI.
Stratégie africaine
Le voyage du roi du Maroc s'inscrit dans une stratégie africaine. Au cours des cinq dernières années, plus de la moitié des investissements directs à l'étranger (IDE) du Maroc ont concerné l'Afrique, pour un montant de 1,5 milliard d'euros, selon l'Office national des changes. Il s'agit là de la troisième tournée africaine du roi en trois ans.
Depuis son retrait de l’UA en 1984, en signe de protestation contre l’adhésion de la République arabe sahraouie démocratique, le Maroc tente de conserver son influence sur le continent africain en investissant le champ diplomatique. 
jeuneafrique.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recent Posts

Une erreur est survenue dans ce gadget