vendredi 15 mai 2015

La France se félicite des premiers résultats du Tchad, du Nigéria, du Niger et du Cameroun dans la lutte contre Boko Haram

PARIS, (Xinhua) -- Le président français François Hollande s'est entretenu jeudi à l'Elysée avec le président de la République tchadienne, Idriss Déby Itno, et "s'est félicité des premiers résultats du Tchad, du Nigéria, du Niger et du Cameroun dans la lutte contre Boko Haram, qui ont permis de réduire l' emprise territoriale de ce groupe et de libérer plusieurs centaines d' otages", a annoncé jeudi la présidence française dans un communiqué.
"Le président de la République s'est félicité des premiers résultats du Tchad, du Nigéria, du Niger et du Cameroun dans la lutte contre Boko Haram, qui ont permis de réduire l' emprise territoriale de ce groupe et de libérer plusieurs centaines d' otages. Il a encouragé les pays de la région à continuer à travailler ensemble, avec le soutien de la France et de la communauté internationale", a précisé le communiqué officiel.
La France est principlement présente dans cette région à travers son opération militaire Barkhane, forte d'environ 3000 soldats. Des forces françaises sont de temps en temps impliquées dans des échanges de feu avec des groupes djihadistes au Mali ou au Niger, selon des journaux français, dont Le Monde.
Lors de leur entretien jeudi, François Hollande s'est félicité de l'atteinte du point d'achèvement de l'initiative "Pays Pauvres et Très Endettés" (PPTE) par le Tchad. La récente décision du Conseil d'Administration du FMI en ce sens permettra au Tchad de bénéficier d'annulations de dettes, nécessaires pour son développement et son désenclavement, notamment ferroviaire, a précisé le communiqué de l'Elysée.
A la veille de la signature, le 15 mai à Bamako, de l'accord de paix inter-malien, les deux présidents ont "exhorté les groupes à signer cet accord et ont salué le gouvernement malien pour tous les efforts engagés". Les deux Présidents ont souligné l' importance de l' action de Barkhane, dont l' état-major est à N' Djamena, capitale du Tchad, selon le communiqué.
Concernant la Libye, les deux présidents ont "rappelé leur soutien à la médiation des Nations Unies et marqué leurs préoccupations face aux drames humains en mer Méditerranée".
Ils se sont réjouis des conclusions du forum de Bangui, notamment en matière de désarmement, qui "marque une nouvelle étape vers la paix et la réconciliation en Centrafrique".
Enfin les deux chefs d'Etat ont évoqué les "questions climatiques et notamment l' avenir du lac Tchad".
François Hollande a souhaité que les élections prévues en 2016 au Tchad se préparent dans des "conditions transparentes", selon le communiqué.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recent Posts

Une erreur est survenue dans ce gadget