mercredi 13 mai 2015

RDC : manifestations après un nouveau massacre à Béni

Des centaines de personnes se sont réunies ce mardi à Béni, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), pour manifester leur colère. Les manifestants accusent le gouvernement de ne pas protéger la population contre les massacres des rebelles ougandais musulmans des Forces démocratiques alliées (ADF).

Cinq personnes ont été tuées à l'arme blanche lundi 11 au soir, alors qu'elles revenaient des champs. 
"Le gouvernement a échoué dans sa mission de protéger la population", a déclaré à l'AFP un défenseur des droits de l'Homme sous couvert d'anonymat, notant que les manifestants reprenaient des slogans hostiles non seulement à l'armée mais aussi au président congolais Joseph Kabila et au gouvernement. 
Des grenades lacrymogènes et des balles en l'air ont été tirées mais aucun blessé n'est à déplorer. Le calme est revenu dans l'après-midi. 

Ville morte pour protester 

La colère monte depuis quelques semaines. Lundi, déjà, une ONG locale, la Société civile de Béni avait appelé les habitants à ne pas travailler tant que les autorités n'auraient pas procédé "au changement du commandement des opérations Sukola1 qui ont failli à leur mission" de protéger la population. 
Sukola 1 -dirigée par un proche de Kabila- a été lancée par l'armée congolaise début 2014 contre les ADF. Ces rebelles s'opposent au président ougandais.
Depuis octobre 2014, Beni et ses environs sont la cible des exactions des rebelles de l'ADF. Les massacres ont fait plus de 300 morts. 
 Depuis le début du mois de mai, la situation s'est fortement dégradée dans la région de Beni, où 14 civils et deux soldats de la Mission de l'ONU au Congo (Monusco) ont été tués dans trois attaques imputées aux ADF.
Rédaction web d'iTELE avec AFP 
itele.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une erreur est survenue dans ce gadget
Une erreur est survenue dans ce gadget