jeudi 14 février 2013

Liberia - Guinée : obsèques des 11 officiers morts dans le crash de lundi

(Xinhuanet 14/02/2013) CONAKRY -- Les obsèques des 11 officiers guinéens, dont le chef d'état-major des forces armées guinéennes, le général Kéléfa Diallo, morts dans le crash de leur avion lundi à Monrovia au Liberia, ont été organisées mercredi au Palais du peuple de Conakry en présence du président Alpha Condé ainsi que des chefs d'état-major des armées du Burkina Faso, de la Côte d'Ivoire et du Sénégal, a-t-on constaté sur place.
Une foule nombreuse composée de proches des victimes, des membres du gouvernement guinéen et les représentations des institutions a fait le déplacement pour la circonstance.
Au cours de cette cérémonie, les onze victimes ont bénéficié de distinctions à titre posthume pour service rendu à la nation. Le général Kéléfa Diallo a été élevé à la Dignité de grand-officier, tandis que les autres officiers ont été élevés au grade de commandeurs par le président Condé.
Le 11 février, l'hélicoptère transportant six membres de la délégation militaire guinéenne, qui devaient participer aux festivités de la fête de l'armée libérienne, ainsi que cinq membres d'équipes s'est écrasé près de Monrovia. Un deuil national de trois jours a été décrété, de lundi à mercredi. Les coprs des victimes ont été rapatriés mardi par un avion de l'ONU.
La mort des onze militaires constitue "une perte énorme pour les familles mais aussi pour toute la nation guinéenne", a dit le président Condé lors des oraisons funèbres.
"Nous vivons un moment difficile, eu égard au nombre des valeureux fils que notre pays vient de perdre par suite d'accident d'avion survenu hors de notre territoire national", a-t-il déclaré.
Il a rappelé que cette tragédie arrive à un moment où le gouvernement guinéen et l'état-major général des armées engagent, avec l'appui techniques et financiers des partenaires étrangers, un vaste programme de réforme des services de défense et de sécurité, afin de moderniser cette armée, à l'image de celle de certains pays de la sous région ouest africaine.
En sa qualité de responsable suprême des armées guinéennes, le président Condé a promis de poursuivre cette réforme, dont l' objectif est de doter son pays d'une armée responsable, soumise à l'autorité civile démocratiquement installée et intègre.

© Copyright Xinhuanet

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recent Posts

Une erreur est survenue dans ce gadget