jeudi 11 août 2016

La Zambie, pays durement touché par la crise économique

La Zambie, pays au coeur de l'Afrique australe, est touchée de plein fouet par la chute des cours mondiaux du cuivre, dont elle est le deuxième producteur du continent. 
- Pays ultra dépendant du cuivre -
La Zambie est le 8e producteur mondial et, après la République démocratique du Congo (RDC), le deuxième producteur du cuivre d'Afrique, qui représente 70% des recettes d'exportation. Outre ce minerai, le pays exporte du cobalt, du plomb, de l'or et de l'argent en grandes quantités.
Depuis 1992, la majorité des entreprises d'Etat ont été privatisées, dont les grandes compagnies du secteur du cuivre vendues à des investisseurs étrangers, notamment chinois.
Le pays est aussi abondamment doté en ressources naturelles (terres, forêts, eau) et son agriculture repose sur la canne à sucre, le maïs, le tabac, l'arachide et le coton. 
Longtemps considéré comme un pays africain prometteur avec une croissance annuelle de 7% pendant plusieurs années de suite, la Zambie traverse aujourd'hui une grave crise économique en raison de la baisse vertigineuse des prix du cuivre.
Le kwacha, la devise zambienne, a perdu 42% de sa valeur face au dollar. Les prix des denrées alimentaires ont explosé, alors que le pays est frappé par une sécheresse qui perturbe sa production hydroélectrique.
Selon la Banque mondiale, le Revenu national brut (RNB) par habitant s'élevait à 1.500 dollars en 2015, contre 1.750 dollars en 2013. De plus, 60% de la population (16,2 millions au total) vit sous le seuil de pauvreté.
- De la Rhodésie du Nord à la Zambie -
Protectorat britannique depuis 1924, la Rhodésie du Nord accède à l'indépendance en 1964 sous le nom de Zambie.
Le Premier ministre et père de l'indépendance Kenneth Kaunda devient président. Il dirige le pays pendant 27 ans sous le régime d'un parti unique, le Parti uni de l'indépendance nationale (Unip).

Suivent plusieurs alternances démocratiques.
En 1991, Frederick Chiluba et son Mouvement pour la démocratie multipartite (MMD) remportent une victoire écrasante lors des premières élections multipartites, mettant fin au règne de Kaunda. M. Chiluba est réélu en 1996 lors d'élections contestées par l'opposition. 
En septembre 2011, Michael Sata du Front patriotique (PF) remporte le scrutin présidentiel, émaillé de violences sporadiques. En octobre 2014, il décède à Londres, succombant à une maladie qui le tenait largement à l'écart de la scène publique. En janvier 2015, le candidat du PF au pouvoir, Edgar Lungu, remporte une présidentielle organisée pour terminer le mandat de M. Sata.
Il est candidat à sa propre succession, pour un mandat de cinq ans, lors de l'élection du 11 août et sera opposé à Hakainde Hichilema, candidat du Parti uni pour le développement national (UPND) qui se présente pour la cinquième fois.
- Les chutes Victoria, attraction touristique -
La Zambie abrite plusieurs belles réserves animalières mais l'attraction numéro un reste les célèbres chutes Victoria, sur le Zambèze, à la frontière avec le Zimbabwe, dont les deux pays se partagent le flot de visiteurs. 
Située à une dizaine de kilomètres des chutes, la ville touristique de Livingstone était l'ancienne capitale de la Rhodésie du Nord du temps de la colonisation britannique. Elle doit son nom à David Livingstone, qui fut le premier Européen à parcourir la région.
La Zambie est un pays enclavé d'Afrique australe, avec des frontières communes avec la République démocratique du Congo, la Tanzanie, le Malawi, le Mozambique, le Zimbabwe, la Namibie et l'Angola.
slateafrique.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recent Posts

Une erreur est survenue dans ce gadget