dimanche 16 janvier 2011

RDC - TEMOIGNAGE : MASSACRE A L'UNIVERSITE DE KINSHASA ( RDC )

Par Gode Bayama
Cher petit frère,

J'ai vu que tu étais connecté mais tu n'as pas répondu à mes salutations. Voici ce que je t'envoie sur les événements de l'Unikin.
Je tiens à ce que les responsabilités soient établies. Si tu peux y contribuer, ce serait une bonne chose pour les familles endeuillées.
Je te rappelle que l'événement qui avait soulevé les étudiants est la découverte du corps d'un étudiant pendu après qu'on l'eut tué, alors qu'il y a moins de dix jours, un autre fut tué au rond-point situé à côté du complexe sportif.
Personnellement je sais que le manque de lumière sur le site universitaire favorise cela, d'autant plus que les arbres plantés pour lutter contre les érosions ont atteint une taille considérables et contribuent à rendre le site très sombre la nuit. Les artères ne sont pas éclairées malgré tout l'argent que les autorités encaissent : participation au test d'admission: 10$, achat formulaire d'inscription:20$, légalisation pièces scolaires et autres documents: 5.000 Fc, enrôlement : 10$, participation au fonds de promotion de l'Education : 10$, participation à la construction: 20$, frais entérinement diplôme: 150$, minerval: 10$. En plus de ça, les étudiants payent les frais d'études. Ce que je viens de t'énumérer est considéré comme frais connexes.
Pour être franc, une bonne partie de cet argent va chez le ministre MASHAKO. Chaque fois qu'il passe dans un établissement, il repart avec un colis. La preuve? L'ISTM qui construisait avec l'argent des parents ne construit plus depuis pratiquement deux ans. Le ministre passe et repasse et repart avec des enveloppes. Au Groupe Scolaire du Mont Amba, l'école maternelle, primaire et secondaire de l'Unikin, on ponctionne sur les frais scolaires de chaque élève 14% destinés à la construction, mais on ne voit pas à quoi cet argent est utilisé parce qu'il n'y a pas de construction. Tu peux imaginer combien on encaisse chaque année, vu le nombre d'élèves dans toutes les sections et les vacations.
Cela explique le démantèlement des autorités scolaires du Mont Amba il y a presque un an et la remise )à la disposition du Personnel de 18 enseignants dont les syndicalistes, pour avoir revendiqué leurs droits auprès du nouveau DG MUSILA. Ces 18 agents sont venus gonfler les effectifs du Personnel Administratif qu'on disait déjà pléthorique. cela explique aussi le départ brusque et dans des conditions inadmissibles de l'ancien Administrateur du Budget, Mr MANDILA(hapana ule ya Kamina, haiko ndugu yetu) au début de l'année académique 2009-2010. Toujours problème d'argent. Il faut nourrir le ministre. Les gens en ont marre de Mashako Mamba à l'Enseignement Supérieur et Universitaire en RDC.
Voilà succinctement ce qui se passe dans notre secteur en ce moment-ci. Ils rançonne presque les pauvres parents mais n'entretiennent pas les lieux où habitent les étudiants. L'Université de Kinshasa est devenue une véritable forêt qui inspire la crainte une fois la nuit tombée. Le pauvre Recteur n'y peut rien, car, c'est Mashako qui dirige l'Unikin au travers de son neveu Prof NYANGAKOKOTE, Secrétaire Général Académique, qui est semble-t-il son propre neveu. ça peut-être vrai parce que tous les autres postes de l'actuel comité de gestion ont changé de titulaire, sauf le sien! Allez-y comprendre quelque chose.
Voilà ce que j'avais à te communiquer. Bye
(00h58): Salut Godé, comment vas- tu?
(01h05): Je me demande si tu as appris ce qui s'est passé à l'Unikin il y a deux jours. Je n'étais pas sur le campus mais tous ceux qui ont assisté aux événements, étudiants et policiers, affirment que c'est le colonel KANIAMA qui a tiré sur la plupart des étudiants morts, et cela, à bout portant. Ce qui étonne les gens c'est le fait que ces victimes n'étaient pas armées et n'avaient même pas de projectiles en mains, et n'avaient non plus reçu aucune sommation. Le comportement de ce colonel a indisposé ses propres collègues officiers de la police.
(01h10): Comme cette vérité n'est pas connue du grand public et pour éviter qu'elle soit maquillée, je te demande de faire quelque chose afin qu'une enquête nationale ou internationale soit initiée et aboutisse à l'identification des responsables, car, même si les étudiants ont mal fait de brûler la résidence du Recteur, ses véhicules et certains véhicules qu'ils ont trouvés sur leur passage, dont un gros bus de l'ISTM (brûlé à l'Intendance Générale) et un autre de l'Unikin (brûlé devant l'église du Campus), cela ne pouvait servir de prétexte à un quelconque officier de Police pour ôter la vie à des innocents.
(01h13): J'ai comme l'impression que cette histoire est négligée ici au pays. Les médias en parlent à peine et personne n'y accorde l'attention qu'elle mérite. Comme vous le savez bien, ici la vie des gens n'a pas une grande importance aux yeux de nos politiciens. Je souhaite qu'une démarche soit entreprise pour qu'une enquête indépendante arrive à éclairer les gens, y compris les parents de ces victimes sur les vrais assassins de leurs enfants.
(01h14): Je continue à enquêter personnellement et je te dirai quoi.
(01h17): Attention....C ommunication purement personnelle. Tu connais bien notre pays.
(01h38): J'ai suivi le colonel KANIAMA faire une déclaration à la télévision en disant que les étudiants ne devaient pas manifester comme ils l'ont fait, c'est- à- dire utiliser la violence, détruire et incendier. Il a ajouté que l'étudiant qui était mort et pour qui tout ce mouvement était déclenché était fils d'un policier comme lui et qu'il devait être le plus touché. Qu'à cela ne tienne, faut- il tirer sur des innocents à bout portant alors qu'on a reçu mission de rétablir l'ordre, et surtout lorsque ceux- ci ne sont pas armés?
(02h13): Jusque- là je ne connais pas exactement le nombre de morts dans ces événements. Mais ce dont je suis sûr, c'est qu'il y a eu un jeune homme tué à l'Intendance à bout portant, alors qu'il était caché à un coin de rue pendant que les autres fuyaient à l'arrivée des policiers. Il n'avait rien sur lui et tous ceux qui vendent au petit marché de l'Intendance peuvent témoigner. Son seul crime c'est de n'avoir pas fui plus loin que les autres. Il a été abattu froidement.
(02h14): Le chef qui commandait cette patrouille était même fâché et demandait à ce policier pourquoi il a fait ça?
(02h18): Quant aux morts attribuées au colonel Kaniama, les étudiants parlent d'un collègue à eux tué devant le home 30 et d'autres abattus au campus- même. Tous les corps de ces victimes étaient - chaque fois - directement ramassés, jetés dans les jeeps de la police et emportés pour ne pas laisser de traces. Je suis étonné de voir que les politiciens de l'opposition ne soulèvent même pas cette question dans leurs débats et toute leur attention est focalisée sur la révision du mode d'élection présidentielle.
(02h19): Bye, ton vieux

lepost.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recent Posts

Une erreur est survenue dans ce gadget